Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La Soirée Trop Gaming Paris le 17 Janvier 2014

Publié le par Dr.Lakav

Affiche-Super-Kart-Janvier-2014-002.jpg

 

Attention message très important (à lire EN ENTIER) concernant la Soirée Trop Gaming Paris.

Nous devons vous faire un aveu, nous avons sous estimé la capacité d’attraction et l’intérêt que suscitez pour vous La Soirée Trop Gaming. C’est pour cela que nous avons décidé de réaménager la Soirée Trop Gaming Paris afin de satisfaire un plus grand nombre.

C’est aussi pour cette raison qu’elle a été scindée en deux parties, mais surtout allongée de plusieurs heures. En effet, pour des raisons de sécurité et de logistique évidente, nous ne pouvions pas tenir tous en parfaite sécurité et assumer les animations que nous avions prévus  au sein de la boutique Rétro Game Shop, cependant, nous n’allions pas non plus la laisser tomber.

Dans les deux cas la Soirée est OUVERTE A TOUS !!!

1ERE PARTIE de 16h à 19h

C’est pour cela que la première partie se déroulant désormais de 16h à 19h est maintenue à Rétro Game Shop en présence de l’équipe, pour une séance de dédicace avec une partie de l’équipe pour ceux qui le souhaitent. Nous pouvons aussi confirmer l’arrivée de Benzaie du Hard Corner que vous pourrez rencontrer et pourquoi ne pas discuter avec. Petite cerise sur le gâteau, Retro vers le Futur Magazine sera en exclusivité Parisienne à Retro Game Shop dès le Vendredi 17 Janvier 2014 à l’heure d’ouverture (je dis ça pour ceux qui ne voudraient pas voir nos sales tronches^^). L’entrée est ouverte à tous !

Retro Game Shop

41 rue Basfroi

75011 Paris

 

2EME PARTIE de 20h à 02h

Pour que la fête batte de son plein toute la nuit, le Carré Saint-Michel vers Odéon nous accueille pour faire la fête de 20h à 02h du matin. Nous aurons plus de place, un petit verre à boire et encore une fois, toute l’équipe sera là pour vous accueillir et fêter dignement le lancement de Retro Vers le Futur Magazine. Des consoles tourneront en libre accès avec les jeux présents dans le mag, et plein d’autres surprises et animations comme le tournoi Super Mario Kart, seront de la partie. Comme exceptionnellement la Soirée Trop Gaming sera gratuite, il sera demandé une petite contribution aux animations (les lots c’est pas gratuit malheureusement). Ne vous en faites pas, pas de quoi vous ruiner !

Attention comme le carré Saint-Michel reste un bar à cocktail et que l’on peut y trouver de l’alcool (à boire avec modération) l’entrée est interdite aux mineurs, il est mieux de le préciser avant.

Carré Saint-Michel

4 rue Suger

 

75006 Paris

Publié dans jeux vidéologie

Partager cet article

Repost 0

L'expérience #Crétinoscope

Publié le par Dr.Lakav

http://presse.futuroscope.com/uploads/images/presse_fr/futuroscope_mvt_lapinscretins-paysage.jpg

 

J’ai eu la joie et le privilège d’être invité à Poitiers au Futuroscope plus précisément pour tester en avant-première l’attraction des Lapins Crétins. Comme pour une fois il se passe pour une fois une chose en rapport avec le Jeu Vidéo dans notre belle région du Poitou Charente (et n’habitant pas très loin de ce parc d’attractions), je décide de m’y rendre de façon à me faire crétiniser par des léporidés aussi blancs qu’adorables.

Le rendez-vous est pris et je vais donc chercher mon invitation, qui est : un petit macaron jaune à coller sur sa veste. C’est là que je me dis que le sticker ne va pas tenir plus de 5 minutes (le progrès en matière de collage de sticker sur textile imperméabilisé n’étant pas à son maximum). Et c’est là que j’ai compris ce qu’était un système de caste, en fait ce sticker est là pour vous indiquer et aussi au monde qui vous entoure, que vous êtes un Blogger (si, si c’était écrit comme ça sur la pancarte de Gentil Organisateur). Naïf comme je suis, je ne me rends pas bien compte encore de ce que ça signifie. Je commence à comprendre à partir du moment où je vois des « lanières bleues » passé devant moi. Oui les stickers jaunes, doivent attendre dans un box pour le moment. Ça tombe bien puisque le box en question est à l’ombre qu’il fait quatre degrés Celsius, et que pourtant malgré ce mois de fêtes, il fait un beau soleil et le ciel et dégagé, mais ça on le verra pas, on n’est pas des lanières bleues tout de même !

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQn_WoC6PZIRMaV4qXc77XNGxEEGYn6xWyQWjY59IiG2bvT4fgQv7HZBxBE1w

Ensuite après de longues minutes d’attentes dans le froid, quelqu’un vient nous expliquer le déroulement de la journée :

On commence par la cérémonie d’ouverture, puis vous ferez quelques attractions en attendant de pouvoir tester la machine à remonter le temps des Lapins Crétins, on a même demandé au magicien de venir pour vous et voir le spectacle de magie. C’est là que je me dis chouette, on va pouvoir faire des trucs en attendant notre tour comme ça la file d’attente est bien gérée et l'on n’aura pas trop à attendre. Et après quartier libre ! Cool comme je sais que l’ami wahwah, Cyril Drevet et Carole viennent, je me dis ce sera une super occasion de les voir et me prend même à rêver de manger avec eux. Mais je ne suis qu’un sticker jaune je vous le rappelle, mes amis eux sont lanières rouges, je ne sais pas si vous vous rendez compte, ils font partie de la presse ! Et on ne mélange pas la plèbe aux centurions !

C’est au moment de la grande procession que je me suis rendu compte que nous n’étions pas du même monde. Car je ne vous ai pas raconté, mais le jeu du Gentil Organisateur était de nous guider à travers le parc. Pour cela ,le processus était ingénieux ! Lui en tête, il portait une pancarte, tenez-vous bien, à l’envers pour que l’on puisse la lire où était écrit : « BLOGGERS » et en comic sans MS pour bien peaufiner le tableau. Cette pancarte lui confère tout pouvoir sur les stickers jaunes ! S’il dit « Suivez moi ! », on le suit, s’il dit stop, on s’arrête aussi sec. Je me dis qu’on est en train d’expérimenter une attraction Pikmin, ou même Lemmings, je suis presque content de ma condition lorsque je vois : « La procession des lanières rouges »

Notre porteur de pancarte nous fait signe de ne plus bouger, de céder le passage, parce qu’arrive la procession. Plus de trois cents personnes, triées sur le volet faisant partie de la presse, du conseil général, de blog influent, de YouTube, que du beau monde vous dis-je. On les regarde passer, ils sont beaux. Quand soudain je vois passer avec cette grâce qui lui est propre mon ami Wahwah, le soleil ne semble être de sortie que pour lui, il est accompagné de Cyril Drevet, mes amis il était tellement beau dans ses habits de lumière que j’ai cru qu’il portait une armure de lumière tel Cortès découvrant le Nouveau Monde. Je me suis risqué à m’approché pour dire un bonjour ou même faire un salut de la main. Mais non, on me renvoie à ma condition de sticker jaune, je n’ai pas le droit de transgresser la règle sacrée de m’approcher de la procession. Je la regarde alors progresser doucement, mais surement vers la cérémonie, moi qui hier faisais peut-être partie du monde des lanières rouges et aujourd’hui déchu et rangé à ma condition de blogueur, de sticker jaune ; aux côtés des Poitou passion chocolat ou des petits bijoux créatifs de mamie gourmande. Qu’ai-je fait ? Que s’est-il passé ? Où suis-je ? je me demande !

http://presse.futuroscope.com/uploads/images/presse_fr/mvt/IMG_9496.jpg

Une fois la procession passée, nous arrivons à la cérémonie d’ouverture déjà bien entamée et relégué à la troisième classe, on ne voit rien. Il y a une scène, mais on ne la voit pas, si l’on se risque à vouloir avancer pour mieux voir et quelle folie, prendre des photos on se fait surprendre par la sécurité et les Gentils Organisateurs à la manière des spectres de l’anneau. De toute façon, on entend aussi bien qu’on voit, on croit apercevoir des rouleaux de papier toilettes qui volent, pour montrer que le conseil général de Poitou Charente et trop lol. On aperçoit aussi un lapin reprenant le tube des white strippes cher au gros beauf qui aiment reprendre le « Po Po Po Lo Po », mais le public visiblement frileux restera de marbre. C’est à ce moment qu’est annoncée l’ouverture de l’attraction alors on se dit « chouette ! ». Non, on nous invite virilement à suivre notre pancarte au double G. On ne sait pas qui suivre, c’est le bazar et nous sommes déplacés d’attraction en attraction. Un spectacle de magie, un colloque sur les chocs cosmiques narrés par notre ami Lorant Deutsch, avec un quartier d’écran en moins, dommage, car c’était très intéressant et une vidéo complètement WTF excusez moi du terme, mais c’est une vidéo avec des oiseaux et des marsouins avec aucune voix et aucune explication. Il y a bien une phrase à la fin pour faire la morale, mais je crois que c’est une des vidéos les plus nulles qui m’ait été donné de voir, et pourtant je suis friand de documentaire animalier. Durant ce trekking éducatif, aucune chance de pouvoir aller aux toilettes, non ça risquerait de compromettre le timing si serré.

photo (4)

C’est au fil des attractions faites pour nous calmer, que je remarque qu’à la fin de chacune un petit groupe se détache pour aller autre part. J’ai compris ! Ce sont les fameuses castes, c’est de là que j’en conclus que le blogueur est l’être inférieur. C’est lui qui se tape les films sur les mouettes et les marsouins, c’est lui qui arrive en dernier à l’attraction. Et on y arrive enfin, il est treize heures donc mon repas avec les potes je me le carre où je pense. D’autant que les lanières rouges ont le droit au buffet gastro à volonté, mais avec des insectes à déguster. Encore une idée, merveilleuse et en avance de la région du Futur.

Alors on ne peut dire qu’une chose, l’attraction dénote complètement avec les sensations que vous pouvez lire en début de texte. La file d’attente est soignée et parsemée de petits gags. Lorsque l’on rentre, on est accueillis dans un musée de lapins crétins. Les tableaux de maître sont revisités, et une mouche semble agacer plusieurs icônes de l’histoire de l’art. Et c’est dans la salle suivante qu’on nous propose de nous tirer le portrait. Enfin en théorie, parce qu’en pratique la personne préposée à cette tâche s’en va par la porte derrière elle nous laissant comme des carottes pourries. On attend notre tour, lorsqu’un chef, je suppose qu’il est chef puisqu’il est calvitieux. Dans ce milieu, l’alopécie androgénique est souvent synonyme  de responsabilité (une rumeur veut que les hommes souffrant de ce mal aient un excès de testostérone, donc de virilité, donc je suis un gros bras barbu, je suis le chef, alors que médicalement c’est l’inverse, enfin bref). Ce gentil monsieur nous fait avancer, sans nous demander notre reste, en criant un : « C’est bon vos photos vous les ferez plus tard ! », on ne les a jamais faites et donc on ne pourra pas dépenser les neuf euros que coute la pose.

http://presse.futuroscope.com/uploads/images/presse_fr/mvt/futuroscope_mvt3.jpg

Allez arrive le plus agréable moment de la journée, l’attraction. Le décorum est exquis, nous nous retrouvons dans des sanitaires de vieille école avec le savon jaune accroché à une tige. On nous invite à nous assoir sur des cabinets, un truc qui devrait plaire à Davy et Poulpe. Et de mettre des lunettes 3D, quoi que tu fasses au Futuroscope, tu dois mettre des lunettes, c’est là règle. L’attraction est un ride un peu à la manière du manoir hanté de Disney, sauf qu’on tient à plus que 3 dans les wagons. Ensuite on visite les différentes époques accompagnées par les lapins crétins. Tout est dynamique, du vent, de l’eau, des rats, il y a de tout dans l’attraction qui malgré ses sept minutes passent en un éclair. Il s’agit sans doute de la meilleure attraction du parc. On arrive ensuite à la sempiternelle boutique qui accompagne les attractions populaires à la recherche du lapin souvenir qu’on ne trouvera malheureusement pas. Mon récit étant déjà assez long, je ne vous raconterais pas la suite, qui m’a permis de recouvrer ma liberté de voir mes potes et de bien m’éclater. Peut-être la suite au prochain épisode.

http://presse.futuroscope.com/uploads/images/presse_fr/mvt/futuroscope_mvt2.jpg

Publié dans Mavieologie

Partager cet article

Repost 0