Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Consultations du Dr.Lakav

Dragon Ball Super Broly

19 Mars 2019 , Rédigé par Dr.Lakav Publié dans #Filmologie

Affiche cinéma

Affiche cinéma

Broly est sans doute le personnage du « Cinematic Universe » made in  Dragon Ball le plus présent après Goku et Vegeta. C’est en effet le troisième film dans lequel il apparaît au cinéma en France ! Bon cette fois-ci c’est l’oncle Akira Toriyama qui s’y colle afin d’intégrer ce personnage ultra populaire auprès des fans dans l’histoire officielle (ou « canon » d’après les youtubers et les internautes). Si la Revanche de Broly et Bio Broly étaient sortis de manière confidentielle, ce Dragon Ball Super Broly met les petits plats dans les grands !

On retrouve dans ce long-métrage pas mal de personnages que l’on connait depuis environ 20 ans maintenant. Mais ce film introduit aussi de nouveaux personnages à l’utilité relative. Le plus intéressant est sans doute l’incursion dans l’histoire officielle de Paragus et son fils prodige Broly.

Le film se compose de deux très grosses parties. La première va permettre de se remettre un peu dans l’ambiance et permettre de comprendre qui sont les Sayens, pourquoi Freezer est le bad guy. Mais aussi qui est Broly et surtout pourquoi est-il si spécial. La seconde partie, c’est la bagarre, la bagarre, la bagarre ! Cela peut être l’intérêt du film comme son point faible. Si la chorégraphie des combats, les valeurs de plan, le rythme et les effets spéciaux sur grand écran promettent un spectacle rarement vu jusque-là. J’ai visionné le film dans une salle Ice, et j’avais l’impression d’être dans une boite de nuit plutôt que dans une salle de cinéma. Le combat bien qu’épique parait vite trop long et les bâillements se font ressentir. On ne connait que trop la mécanique : les adversaires se jaugent, l’un prend le dessus sur l’autre et c’est la foire à la transformation. Entre Broly, Goku, Freezer et Vegeta, le spectateur va assister à plus d’une dizaine de transformations différentes. Les mauvaises langues diront que c’est autant de modèles de figurines à vendre. La puissance allant crescendo on ne sait même pas comment notre bonne vieille terre arrive à survivre à un tel combat, mais ça c’est une autre histoire.

Quand on touche à Dragon Ball, c’est sacré. Si vous me suivez depuis quelque temps sur ce blog ou même ailleurs vous savez à quel point Dragon Ball est important dans ma vie. Eh oui, je suis de cette génération qui aime appeler Muten Roshi « Tortue Géniale », qui ne rechigne pas à appeler Kuririn « Krillin » etc… Et je peux vous dire que même après 20 ans retrouver les voix françaises du cast original est un réel plaisir. Je l’avoue, j’ai toujours préféré la VF à la VO en ce qui concerne Dragon Ball. Pour avoir vu cette fois-ci les deux versions, je peux vous affirmer que je en change pas d’avis. Le doublage est soigné est attentif voir bienveillant envers les fans, on sent l’amour et le soin et le sérieux pris pour apporter une réelle valeur ajoutée. Bon il y a toujours des petites choses rigolotes comme les « Scahouteur », mais là c’est pour chipoter.

Dragon Ball Super Broly n’est pas encore la claque Dragonballienne que l’on pouvait attendre. Techniquement au top et avec une animation soignée et des combats excitants bien que trop long. Il exclura les néophytes et ceux qui voudraient s’y mettre. C’est le film du Trop : trop de personnages, trop de combats, trop de transformations, trop d’effets spéciaux lumineux (dans la salle Ice). Et comme dit l’adage, à vouloir trop en faire, on en fait parfois trop. Mais on ne va pas bouder son plaisir, un Dragon Ball au cinéma, on soutient l’initiative en espérant mieux la prochaine fois.

Dragon Ball Super BrolyDragon Ball Super BrolyDragon Ball Super Broly
Dragon Ball Super BrolyDragon Ball Super Broly
Dragon Ball Super BrolyDragon Ball Super BrolyDragon Ball Super Broly
Dragon Ball Super BrolyDragon Ball Super Broly

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article